Solidarité internationale

  • Maroc - Un car et une classe pour lutter contre la déscolarisation

A Tiriguioute, village de culture berbère, rurale et paysanne, lorsqu’on parle de scolarisation, il faut d’abord parler de préscolarisation dès l’âge de 4 ans. "Ici, les enfants parlent berbère à la maison. C’est un choc pour eux quand commence la scolarisation en langue arabe à 6 ans", explique Lahcen Abdelkhalik, dirigeant de l’association IFLAN. Seules les familles aisées peuvent financer une préscolarisation à leurs enfants.
En 2015, le Secours populaire et IFLAN se rencontrent et décident d’agir sur deux axes : d’abord permettre aux enfants scolarisés au collège et lycée de Ait-Sedrat-Gharia, à 40km de Tiriguioute, de s’y rendre en toute sécurité. En 2017, les bénévoles du Secours populaire girondin ont livré un autocar (don d’un entrepreneur) dans le village berbère. Puis financent ensemble la construction d’une seconde classe dans le jardin d’enfants (école maternelle) au coeur du village. L’histoire de cette classe de maternelle a permis l’échange entre enfants marocains et français lors des Villages Copains du monde.

Maroc-10-oeuvres-pour-saaba
  • Salvador - Sortir 200 familles de l’extrême pauvreté, par l’autosuffisance alimentaire et l’augmentation de leurs revenus

Salvador-10-oeuvres-pour-saaba

Entre 2009 et 2011 les tempêtes tropicales ont détruit la quasi-totalité des cultures de maïs, de haricots à Comasagua. Le revenu journalier par habitant est 1,42 dollar et la majorité des travailleurs sont des saisonniers. En urgence, le Secours populaire et ses partenaires ont distribué de colis alimentaires et soutenu la reprise des activités agricoles. Puis, un programme avec l'implication des femmes et des jeunes a été développé pour permettre aux populations de couvrir leurs besoins alimentaires et de générer des revenus. Les familles cultivent des jardins familiaux ou des petites parcelles. Cette autoproduction permet de diversifier l'alimentation, et ainsi diminuer les carences nutritives. En 2018 des “rencontres-échanges-formation” se sont tenues entre paysans français et salvadoriens.

  • Aides d'urgence face aux catastrophes - En 2020, dans la vallée de la Roya

Mozambique-10-oeuvres-pour-saaba

La tempête Alex a frappé violemment le Sud de la France et l'Italie, en particulier la vallée de la Roya. Routes et ponts détruits, maisons inondées voire englouties par les crues... Un élan de solidarité et de générosité populaire est rapidement né, à commencer par des déblocages de fonds par les fédérations du Secours populaire.
Des actions d’urgence se sont mises en place dès le lendemain de la catastrophe allant de maraudes à l'accueil de migrants-réfugiés dans une gare. Des bénévoles ont également accompagné les personnes sinistrées sur différentes actions de nettoyage, déblayage, ou soutien psychologique. 27 000 familles ont par exemple été rééquipées dans leurs nouveaux logements.
Deux antennes du Secours populaire ont été implantées en moins de 48 heures dans les zones sinistrées pour agir au plus près des besoins.